Medias
Reviews
 

"ADDAM 54 " WEBSITE : review of the demo CD "Reverse flowing blood" on 01 march 2006.
Finaliste du tremplin des Eurockéennes cette année, le groupe swAke. fait partie de ces groupes qui veillent autant à l'esthétique de leur univers graphique et visuel qu'à la qualité de leur musique. Une esthétique froide et métallique, un travail sur les corps, grimés à la manière des films d'horreur…pour une musique extrême. Un néo-métal (ou plus précisément un " psycho-métal ") rageur et énergique, ponctué d'introductions aux sonorités électroniques obsédantes et appuyé par un chant qui alterne phrasés et hurlements (très inquiétant dans In front of…), parfois d'un mot à l'autre.
Derrière ce mur de voix et ces ambiances tendues : une basse, une guitare et une batterie provoquent des rythmiques déstructurées, des passages calmes et des enchaînements fouillés. Agressif et baroque, mais loin d'être rococo, le métal de swAke. surprend et sollicite constamment son auditoire…quand on écoute swAke., on ne peut faire que ça.

"COREMO"
WEBZINE :
review of the demo CD "Reverse flowing blood" on 29 march 2005.

swAke, jeune groupe prometteur dans leur style, le "Psycho-métal". Psycho pour Psychologique, car leur musique est vraiment faite pour circuler des sentiments.Voici leur premier maxi : "reverse flowing blood"qui arbore une très belle présentation : sobre et recherchée. Seul regret le cd n'est pas pressé, mais on ne peut leur reprocher pour une 1e production.
Swake a vraiment un bon jeu de scène, arriveront-ils à faire ressortir cette énergie sur CD?
Cette démo de 6 titres contient finalement 13 titres car 7 intros viennent entrecouper les chansons. Très bonne idée mais ces interludes, de plus d'une minute chacune, très travaillées, avec des effets très spéciaux et des bruits sortis d’on ne sait où, finissent, malheureusement, par lasser après un grand nombre d'écoute. On ressent vraiment les influences de KoRn, Deftones, Mudvayne, Manson, … aussi bien du côté des instruments que du chant. Ce chant nous inspire sentiments et émotions, on sent toute la franchise de swAke. Je trouve juste le chant trop sourd, trop lointain et même, des fois, la seconde voix paraît plus claire que celle d'Alice. Est-ce volontaire, sachant que lors d'une interview, accordée à annuaire-musik.net, le groupe disait : "[…] nous considérons le chant comme un instrument à part entière, pas plus porteur de message particulier que la guitare, la batterie ou la basse par exemple.[…]" ?
Je souhaite à swAke qu'ils continuent sur cette voie et progressent, car ils le peuvent. A voir vraiment sur scène, car c'est là que swAke est le plus impressionnant.

"ANNUAIRE MUSIQUE " WEBZINE : interview of the band on 03 december 2004.>>>>>>>Direct link.

"FRENCH METAL "
WEBZINE : review of the demo CD "Reverse flowing blood" on 19 november 2004.

swAke, jeune groupe Lorrain, nous propose sa toute première production, une démo intitulée "Reverse Flowing Blood". Composée de six réels morceaux, cette démo comporte treize pistes, alors pourquoi ? Tout simplement parce que chaque morceau a été détaché de son intro. swAke pratique un genre de néo-métal à la sauce Slipknot et Mudvayne. On retrouve également des gros passages avec une grosse basse digne de Korn. Le style du groupe est qualifié de psycho-métal et je pense que ce terme colle parfaitement, compte tenu des nombreux bruits venus d'ailleurs et de la voix du chanteur complètement barrée. Le reproche que l'on peut formuler c'est que les compos ne donnent jamais l'impression de vraiment décoller. Un passage entraînant est souvent suivi d'un autre, bizarroïde, qui prend tout le monde à contre pied. C'est sans doute là la démarche de Swake mais tout ceci est bien déconcertant et demande plusieurs écoutes avant d'adhérer complètement. La production est d'un niveau correct, mais attention, swAke se doit d'avoir un gros son pour le style qu'il pratique et c'est ce qu'on leur souhaite d'avoir sur leur prochain skeud.
Note : 13/20


"COREMO" WEBZINE : flashback on ROCK SPINAL festival, on 23 october 2004.
Il est 19h30, le premier groupe arrive : swAke, tout de cuir vêtu et portant des masques pour le bassiste et le guitariste. Une bonne qualité de son mais c’est surtout le jeu de scène qui est impressionnant. Après quelques acrobaties et roulades du chanteur et jet de micro, nous avons eu la surprise de voir arriver le guitariste avec une visseuse sans fil et de jouer de la gratte à la visseuse, un son exclusif garanti.

"ANTITHETIK"
WEBZINE : interview of the band on 13 october 2004.
>>>>>>>
Direct link.

"ANTITHETIK"
WEBZINE : review of the demo CD "Reverse flowing blood" on 03 october 2004.
Définition, Psycho-metal : "c'est une tendance musicale pleinement ancrée dans le "metal" avec une approche très "psycho" logique et conceptuelle".
Ca vous en bouche un coin non? Bon redevenons sérieux. swAke est une jeune formation française qui revendique l'originalité de son style musical en le décrivant comme du psycho-metal. Pour faire simple, ça ressemble à un mélange de Korn et de Slipknot en plus posé avec des passages planants générés par moult éléments électroniques. La première démo du groupe s'intitule "Reverse Flowing Blood" et franchement, elle m'a très agréablement surpris.
Je le dis de suite, on est obligé de faire péter les décibels pour avoir une écoute correcte. Une fois le bouton du volume rehaussé, on découvre un chant clair qui donne la réplique à une voix enragée, des guitares lourdes dans la mouvance néo, une rythmique correctement structurée, des mélodies bien cadencées et une ambiance psychédélique tantôt hystérique tantôt planante. Ce qui m'a le plus marqué à l'écoute de "Reverse Flowing Blood" ce sont les atmosphères aussi oppressantes que prenantes. On est envahi de frissons à de nombreuses reprises et il n'est pas rare que certains morceaux vous prennent aux tripes du début à la fin. Grosse claque assurée avec "Passer-by way", "Violet Spring", "Birth of Smile" et "In front of…". A côté de ça, il y a des titres breaks entièrement électroniques très bien intégrés au décor musical de swAke. Il n'y a qu'à écouter le stressant "elims a fo htrib", l'étrange "liev" ou encore le désuet "elppa" pour se rendre compte qu'ils donnent un véritable relief à "Reverse Flowing Blood".
Finalement, on a affaire à une démo qui séduit grâce à l'énergie qu'elle véhicule et à une empreinte sonore bien personnelle. Je n'ose imaginer l'impact de ces treize titres avec une production digne de ce nom. Donnez-leur les moyens, ils vous donneront un monstre. A suivre de très près. (8/10)


" KERMETZ" WEBSITE: flashback on ZIK@METZ#1
festival, on 10 september 2004.
La tête d'affiche de la soirée était sans conteste swAke, groupe de néo metal bien dans l'air du temps avec look gothique de rigueur. Un show bien travaillé, une musique efficace, ça devrait plaire au "djeunz". Et même si j'ai bien passé l'âge, il m'arrivait de taper du pied en rythme.

"SCENES OUVERTES"
WEBSITE : review of the demo CD "Reverse flowing blood" on 01 may 2004
.
"Reverse Flowing Blood". C'est sous ce titre relativement mystérieux, que se cache le premier effort des Messins de SWAKE. Présenté en boîtier slim, soutenu par un artwork de très bonne qualité (même si il faut aimer le blanc et le violet), ce premier Ep nous fait entrer dans l'univers bizarre, écorché et sincère de SWAKE. Cet univers est loin de n'être constitué que de musique, preuve en est l'esprit du titre et de la pochette, qui nous donne certains indices quand au contenu du disque...
Avant tout puissant et spectaculaire sur scène, le trip SWAKE est il aussi intense en studio? A peine glissé dans le lecteur, le disque nous annonce 14 pistes (le booklet aussi), 7 chansons, 7 interludes…..bonne initiative mais au fur et à mesure, trop prévisible en fin de cd. On aimera ou regrettera ce côté, en tout cas, ces interludes nous montrent qu'on va avoir droit a de la musique fouillée, bourrée d'arrangement et d'effets... Amateurs de musique brute, crade et minimaliste, s'abstenir...
La musique justement... Eh bien on dirait bien du néo métal. On peux res